jeudi 14 janvier 2016

Art. IV - Attention, ça va Copé !

Hello, les loulous ! J'espère que je vous ai manqué ? Ah ! Non, c'est vrai, il n'y a personne qui passe par ici.

Pas plus tard que ce matin, v'là-t-y pas que j'entends à la radio le grand retour du patron de la came en beurre ! Meuh, non, me dis-je ! Ce n'est point possible. Et pourquoi pas Dominique N'a-pas-d'œil, tant qu'on y est ?

Eh ! Bien, si, si, l'empereur Bygmalion aurait même écrit un livre, assis sur un nègre ou non, que sais-je, où il expliquerait, ô fait rarissime, que non, non, il n'est pas coupable, c'est le monde entier qui se ligue contre lui, amis, ennemis, et ceux qui s'en foutent. Et que de toute façon, il a bien purgé sa peine, maintenant : 3 ans en mairie à manger du fromage, il commence à avoir une haleine de corbeau, voyez-vous...

Quoi ? Maire, c'est politique ? Il n'aurait donc en réalité jamais arrêté la politique, me dites-vous ? Mais vous n'y connaissez rien, ma parole ! Fermons cette parenthèse inutile.

Mais comment se fait-ce ? Pourquoi maintenant ? Primaire à droite ? (Oui, à gauche... à gauche ? Quelle gauche ?) Présidentielles 2017 ? Noooooooooon... vous croyez ? C'est le début de la valse des bonimenteurs ? M'ouais, je demande à voir.

Oh ! Mais Jean-François, il a changé, je trouve. Il raconte qu'il a pris du recul, que lui comprend pourquoi tout le monde met tous les politiques dans le même panier, qu'il est proche des gens (c'est donc ça, l'odeur de fromage)... Personne n'a jamais vu un tel retour, où le politique depuis sa tour d'y-voient-rien revenait après une toujours trop courte traversée du désert pour raconter qu'il était devenu proche des gens, qu'il est prêt à défendre la veuve et l'orphelin. En plus, il n'a jamais rien fait de mal ! C'est lui, la victime !

Mais oui ! J'y crois, moi ! Je vote Copé ! Copé, va-t'en ! (Finalement, je pourrais presque être pour la déchéance de nationalité pour tous...)

2 commentaires:

  1. Maître Copé sur un arbre perché tenait en son bec les français...

    RépondreSupprimer